Le mot du comité

Le Mot du Comité

L’un des buts de l’Association Bien Vivre à Puplinge (BVAP) est, selon ses statuts, de « traiter toute question d’aménagement ou relative à toute construction affectant la commune ou le bien-être de ses habitants ».

En marge de la construction des communaux de Ambilly sur la commune de Thônex, l’État a décidé de réaménager toutes les dessertes routières autour de ce périmètre, soit les carrefours de Petit Bel-Air, de Pierre-à-Bochet, mais aussi celui de Mon-Idée qui concerne plus directement notre commune.

Il s’agit de supprimer le giratoire existant et de le remplacer par des feux « intelligents », en réaménageant le carrefour pour limiter la circulation transfrontalière et donner la priorité aux transports publics.

En conséquence, le comité de notre association a décidé de réagir.

BVAP s’est opposée à ce projet (pour rappel : une assemblée générale extraordinaire s’est tenue sur ce sujet au printemps 2018) tout d’abord dans le cadre de l’enquête publique, puis en interjetant recours contre les autorisations de construire qui avaient été délivrées.

Notre préoccupation ne portait pas sur le projet de réaménagement en tant que tel mais visait à contrer l’accroissement du trafic transfrontalier, via Puplinge, qui allait inévitablement en résulter, risque qui n’avait absolument pas été pris en considération dans les études préliminaires aux travaux.

Notre recours, interjeté parallèlement à celui de la commune, a amené les départements concernés à entrer en discussion sur les objections présentées.
Ils en ont admis le bien-fondé puisque, finalement, ils ont été d’accord de signer en juin 2018, avec la commune Puplinge, mais également avec BVAP, un protocole d’accord.

Par ce dernier, ils acceptaient la réalisation de mesures de modération du trafic (aussi nommées mesures compensatoires) pour le trafic traversant le village ainsi que pour contrer les effets pervers de la modification du carrefour de Mon-Idée.

Depuis lors, le comité de BVAP est resté en contact avec la commune, mais aussi avec l’office cantonal des transports (oct) pour s’assurer que les engagements pris soient tenus.
Aujourd’hui, en juin 2021, nous sommes ainsi heureux de pouvoir annoncer la mise en œuvre de ces mesures, parallèlement à la mise en service du carrefour à feux.

Les mesures de modération du trafic, proposées en 2017, sont issues d’une étude du bureau d’ingénieurs Trafitec, spécialisé dans les problèmes de circulation. La variante n° 7 de cette étude a été retenue. Nous sommes convaincus que ces dispositifs seront efficaces pour réduire les nuisances occasionnées par les véhicules automobiles traversant la commune.
Les mesures suivantes seront ainsi mises en œuvre et pérennisées après une phase de test :

le réaménagement de la route de Cornière entre la douane et la route de Presinge, cette mesure étant considérée comme préalable à la réalisation des autres (les travaux sont en cours de réalisation (mai 2021)),

puis, dès le mois d’octobre 2021 :

une barrière automatique fermera la douane de Cornière pendant la nuit (comme actuellement),
la fermeture nocturne de la douane de Cara (nouveau),
des bornes rétractables (sorties aux heures de pointe, matin et soir) devant la mairie, afin d’éviter le transit par la rue de Frémis tout en permettant le passage des bus,
la fermeture dans les deux sens de la route de Cornière (de l’arrêt de bus Grésy jusqu’à la douane), le trafic agricole et riverain étant réservé.

Une mise à l’enquête publique des mesures précitées de modération du trafic (procédure obligatoire pour permettre de les adopter définitivement) est prévue à mi-juin et prendra fin courant août. Des mesures de comptage des véhicules sont prévues dès l’été.

Nous sommes très satisfaits de voir la concrétisation de notre engagement en faveur de Puplinge par la mise en œuvre de ces mesures qui viennent de nous être annoncées par notre maire.
Ce succès souligne l’importance des actions que peut mener une association comme la nôtre afin de sauvegarder la qualité de vie des habitants de Puplinge.

Le souhait du comité est que ce succès conduise l’ensemble des habitants de la commune à adhérer à BVAP afin d’en renforcer le poids.

Le comité de BVAP, 27 mai 2021

 

Carrefour de Mon-Idée : un succès pour BVAP et pour la commune

Après une phase de planification qui a duré plus de dix ans (2003), la construction de Communaux d’Ambillly démarre. Dès sa création, BVAP en a suivi les péripéties, attentive à la protection des intérêts des habitants de Puplinge contre toute nuisance supplémentaire que ce projet pourrait induire. C’était important puisque les autorités cantonales avaient choisi de ne se concerter qu’avec les seules communes de Chêne-Bourg et de Thônex pour l’adoption du plan localisé de quartier de la nouvelle agglomération (PLQ 29743 adopté en 2011).

En 2015, le Canton a déposé trois demandes d’autorisation de construire concernant le « Mesures d’accompagnement au maillon routier des Communaux d’Ambilly ». Il était prévu de créer une route de liaison entre le carrefour de Belle-Idée et celui de Pierre à Bochet, mais également de réaménager ce dernier carrefour et celui de Mon-Idée ainsi que les axes routiers y conduisant (route de Jussy et route de Mon-Idée) : remplacement des giratoires par des feux de signalisation visant à restreindre la circulation de transit avec la France et favorisant celle empruntant la route de Jussy, création de couloirs de bus prioritaires.

Dans le cadre de l’enquête publique, BVAP s’est opposée au projet de modification du carrefour de Mon-Idée, parce que celui-ci touchait directement notre commune : le nouveau dispositif de régulation du trafic, outre qu’il supprimait la piste cyclable à l’abord du carrefour, allait immanquablement générer un engorgement du village par report du trafic de transit sur les voies traversant Puplinge, si aucune mesure de circulation restrictive n’était prise pour les routes communales.

Cette argumentation rejoignait la position des autorités communales. Celles-ci avaient obtenu du département concerné de pouvoir lancer une étude d’impact, commandée au bureau Trafitec, étude qui était en cours, visant à analyser, d’une part, l’effet que produirait la modification du carrefour prévue sur les conditions de circulation dans le village et, d’autre part, de formuler les propositions de régulation de trafic nécessaires.

En janvier 2018, sans tenir compte des résultats de ces travaux qui confirmaient les craintes de BVAP et des autorités communales, les départements chargés des travaux et des transports ont accordé les autorisations de construire sollicitées. Pour le carrefour de Mon-Idée, il était renoncé à la suppression de toute piste cyclable, mais le projet de modification restait de même substance : aucune mesure de régulation supplémentaire n’était décidée ni même envisagée pour pallier le risque de report du trafic sur les routes de Puplinge.

Compte tenu de cette situation, BVAP, comme la commune, a recouru contre les deux autorisation de construire qui concernaient le carrefour de Mon-Idée. L’objectif de cette démarche était d’obtenir que le Canton prenne en considération les demandes de régulation de la circulation qu’ils avaient formulées. Il s’agissait notamment que le canton facilite la mise en œuvre du dispositif de régulation du trafic que la commune déciderait en exécution des propositions qu’entretemps le bureau d’ingénieur chargé de l’étude d’impact avait formulées dans un rapport du 6 juin 2017 adressé à la Mairie.

Les recours ayant un effet suspensif, la Direction générale des transports a accepté la proposition de concertation formulée par le comité de BVAP et par les autorités communales. Entre avril et juin 2018 plusieurs séances de travail ont eu lieu à la mairie, ponctuées d’échanges de correspondances, qui ont abouti à l’envoi à la Mairie et à BVAP, le 29 juin 2018, d’une lettre d’engagement du département des Infrastructures-Direction générale des transports, suivi d’un retrait des différents recours.

Par ce courrier, l’autorité a pris les engagements suivants :

collaboration avec les autorités communales et BVAP afin de mettre en oeuvre les propositions de régulation du trafic contenues dans le rapport du bureau Trafitec, notamment de permettre tout d’abord, par une réglementation de mise à l’essai, de tester les différentes variantes proposées, notamment celle qui a les faveur de la commune (restriction de circuler à travers le village aux heures de pointe et sens de circulation obligatoire sur certains axes routiers) puis, par l’adoption des arrêtés de circulation définitifs, de mettre en œuvre de manière pérenne la mesure de circulation qui aura été retenue par la commune ;

adoption d’autres mesures réglementaires provisoires de circulation sur les routes communales que l’évolution des chantiers des carrefours commanderaient ;

réalisation du carrefour Mon ldée/Jussy avec une voie de bus raccourcie et une programmation des feux permettant d’écouler un flux de véhicules plus important et devant permettre d’éviter une remontée des files de voitures au-delà du carrefour avec la route de Puplinge ;

étude en vue de la réalisation d’un carrefour à feux à l’intersection des routes de Puplinge et de Jussy afin de la sécuriser et faciliter l’insertion des bus des TPG sur la route de Jussy ;

concertation avec les autorités communales et BVAP pour que les mesures de circulation définitives soient effectives au moment où la nouvelle signalisation du carrefour de Mon-Idée le sera.

Notre association ne peut que se féliciter du résultat obtenu. Celui-ci démontre que le suivi attentif de l’évolution des projets d’aménagement touchant notre région, auquel le comité de BVAP s’astreint sans relâche, est indispensable pour permettre une réaction rapide et efficace, si l’on habite une petite commune encore rurale et que l’on veut se faire entendre en vue de la préservation d’une qualité de vie à laquelle nous tenons tous.

BVAP, Puplinge, 15 janvier 2019